Tes cartes sont un vin: Miguel Hernandez par Sole Gimenez

Repérée par mes oreilles voyageuses dans la radio espagnole, je suis prise par l’interprétation émouvante de Soledad Gimenez aussi appelée Sole Gimenez.

Ce titre est partie intégrante d’un album hommage à un des plus grands poètes espagnols Miguel Hernandez mort il y a 75 ans d’une tuberculose en prison.

Accompagnée par une guitare, la mélodie et l’interprétation expriment bien la passion décrite dans ce poème  » Tus cartas son vino ».

Tus cartas son un vino
que me trastorna y son
el único alimento para mi corazón.

Desde que estoy ausente
no sé sino soñar,
igual que el mar tu cuerpo,
amargo igual que el mar.

Aunque bajo la tierra
mi amante cuerpo esté,
escríbeme, paloma,
que yo te escribiré.

Cuando me falte sangre
con zumo de clavel,
y encima de mis huesos
de amor cuando papel.

Tus cartas apaciento
metido en un rincón
y por redil y hierba
les doy mi corazón.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑