Lizzie: De la chanson française en mode fado

Elle a une voix qui saisit le coeur. Des mélodies qui tirent les larmes. Des rythmes qui donnent envie de se déhancher.

Lizzie rêvait  devenir Edith Piaf. Elle a écouté en boucle Barbara.

En l entendant, je la pensais portuguaise chantant le genre classique phare du Portugal: le fado.

Et non .

Elle a découvert le fado en regardant la télé documentaire sur Lisbonne où il y a du fado.

Après un projet fado, elle a réalisé son premier album mêlant folk, chanson française et fado

Mélancolie, tristesse, rêverie, la douleur et la douceur , cette « épine amère et douce » comme le dit la diva Amalia Rodriguez, « Je navigue » « saudade » des titres qui donnent envie de fermer les yeux et de se laisser bercer.

Originaire d’Avignon, la chanteuse a sorti en 2015 un disque autoproduit de 10 titres en Français, Portugais et un titre en Anglais. C’est « Navigante »

Du Baudelaire mêlée à l’ambiance blues portugais avec le titre l Albatros

Elle a été lauréate de plusieurs prix dont le premier prix du tremplin des voix 2016, premier prix de la chanson de café de Pornic. Elle a été également demi-finalite du prix Georges Moustaki 2016.

Bilan culturel de janvier 2018

  • Le spectacle du mois: Justice

Ecrit par Samantha Markowic, mise en scène par Salomé Lelouche, le soir où j’y suis allée c’était Naidra Ayadi, Camille Chamoux, Camille Cottin et Samantha Markowic qui était sur scène.

De la première seconde à la dernière; on est pris par le tourbillon de la machine judiciaire.

Les accusés passent les uns par les autres. Les comédiennes changent de rôle: accusés, juge, policier, substitut du procureur.

Portrait d’un système qui ne juge uniquement les faits, pas les circonstances, pas les pourquoi. Tout type d’affaire: vol, terrorisme, discrimination ect.

A cet instant là le monde bascule. Les accusés ne sont plus maîtres de leurs destins. D’autres décident. Prison ou pas? Comparution immédiate ou pas?

Ce policier qui fait remarquer qu’il faut un temps fou pou réaliser un dossier au service de la justice. Celle ci passe ensuite à une vitesse de la lumière.

Les dossiers sont un élément fondamental du décor. Ils grandissent. Ils envahissent.

Un spectacle utile, engagé, pertinent qui offre ce temps de réflexion sur notre justice.

Aucunement fastidieux. L’écriture de spectacle s’est nourri d’observations issues de la réalité. C’est une sorte de reconstitution théâtrale de la justice.

Les comédiennes sont excellentes.

Infos et réservation pour Justice sur le site Théâtre de l’Oeuvre

  • La chanteuse du moi: Garance.

J’avais vu son affiche au théâtre l’Essaïon où elle y chante. Mais ne vivant pas sur Paris, je ne pouvais pas assister à un de ses concerts. Néanmoins j’étais curieuse de la découvrir.

Au premier abord, un talent de mélodiste, une jolie voix fine et pas mal de chose à raconter sur le monde, la vie et l’amour avec humour . Elle me rappelle un peu Lynda Lemay. Je vous poste mes deux chansons préférées d’elle. Bonne écoute.

Pour la voir sur scène,  c’est tous les mercredis soirs au théâtre Essaion jusqu’au 21 février

Infos et réservation sur le site du théâtre Essaion

  • Le livre du mois: Los ninos de Sabine Tamisier.

L’humanitaire au théâtre.

Lire la critique de Los niños de Sabine Tamisier sur ce blog

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑