Li Cuxin: De la Chine de Mao au monde capitaliste: la danse mène vers la liberté

En 1972, Li Cuxin a été sélectionné parmi 44 enfants pour jouer devant Madame Mao Zedong.

En 1979, Ben Stevenson directeur artistique du ballet de Houston a participé la première délégation culturelle américaine en Chine. Il a invité Li Cuxin à venir étudier avec lui aux Etats-Unis. Li Cuxin a reçu une autorisation exceptionnelle à condition de ne pas se laisser influencer par le capitalisme.

Retenu en otage à l’ambassade de Chine aux Etats-Unis pour le ramener en Chine, finalement libéré après l’intervention des autorités américaines, il a mené sa carrière dans le ballet Houston. Il vit aujourd’hui en Australie.

Arraché à sa famille, il suit un entrainement rigoureux 6 jours sur 7. Au début, il déteste le ballet. Puis la rencontre avec un prof change tout.

En Chine, le ballet est une influence russe

Il a publié son autobiographie « Mao’s last dancer ». Devenu un best seller, il a été adapté au cinéma par le réalisateur australien Bruce Beresford.

Le film montre bien ce destin incroyable poussé vers la réussite comme si des bonnes fées se sont penchées sur son berceau.

On peut voir ce film de deux manières selon les points de vue.

Il démontre la réussite de la politique chinoise aussi dure qu’elle soit puisque elle sait faire émerger des talents qui ont une carrière internationale éclatante.

Il est aussi très critique de la Chine, du manque de liberté; d’une éducation performante au niveau technique mais risible au niveau connaissance du monde.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :