Lucrèce Borgia: l’excès mise en scène

C’est une révélation d’une metteuse en scène et d’une comédienne à travers le spectacle  « Lucrèce Borgia » à l’affiche du Théâtre 14 jusqu’au 1er juillet

Raide glaciale comme la Reine de la Nuit, maléfique comme la sorcière de la Belle au bois dormant, Lucrèce Borgia interprétée par Frédérique Lazarini apparaît sur scène avec sa voix rauque. Elle menace, elle veut montrer son pouvoir. Il ne faut pas la titiller.

Elle traîne  une réputation d’empoisonneuse. Elle exige la mort de ceux qui ont commis le crime de lèse-majesté.  Il y a là la jouissance de la puissance.

Mais derrière cette terreur , un secret va donner un autre visage à Lucrèce Borgia.

Elle passe de celle qui arrive arrogante à celle qui se met à genoux pour implorer de sauver une vie.

Avec ce personnage tout est dans l’excès la cruauté comme l’amour.

Frédérique Lazarini parvient très bien au mélange de ce jeu diverse.

C’est la troisième pièce qu’elle met en scène après le Père Goriot et Chez Mimi

La vraie histoire qui a inspiré Victor Hugo

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :